Je dis le retour parce que j’avais moi-même implémenté la syntaxe de templates de Django en PHP il y a plus de deux ans (ça fait partie des librairies disponibles de webappkit). D’ailleurs, il m’avait déjà semblé voir d’autres implémentations ça et là depuis.

Je ne me prononcerai pas sur twig que je ne testerai sans doute pas de sitôt (vous aurez compris que le besoin est déjà couvert). Je trouve juste dommage que Django ne soit presque pas cité sur son site. D’abord c’est inélégant, mais surtout cela passe à coté de l’un des intérêts selon moi de la librairie en question : l’interopérabilité avec un framework python majeur. J’en fais actuellement l’expérience, puisque je réécris une application web PHP avec Django, et que je réutilise quasiment tel quels les templates puisque la syntaxe est la même.

Concernant la syntaxe en question, et l’avantage par rapport à du PHP “pur”, qui semble être le débat en cours sur twig, il y a bien sûr la possibilité d’en permettre l’édition par l’équipe éditoriale sans qu’une erreur dans le template ne mène à une erreur 500 ou une faille de sécurité. Mais aussi le système d’héritage qui permet de définir facilement un layout global ou par section; le marquage des contenus à traduire pour l’internationalisation, etc.

Tagged with:
 

One Response to Twig, les templates Django sous PHP (le retour)

  1. Hervé says:

    C’est vrai qu’ils auraient pu en parler sur le site du projet, mais Fabien Potencier ne cache pas qu’il apprécie et qu’il a voulu imiter le système de templates de Django, comme il l’écrit dans cet article.

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.